Notre nouvelle séction de Vues Panoramiques: Découvrir le Liban!! Découvrez le Liban avec des images de panorama, excursion de tourisme au Liban, annuaire de guide, cartes, forum, affiches, causerie, Météo..

La Synagogue de Beyrouth

..... ....En la partie avant de la nef, la surélévation du choeur ou "béma" ou "sanctuaire", a laquelle on accède par des gradins de marbre, et sur laquelle se trouvait la chaire du lecteur ou commentateur de la Bible, qu'un "serviteur liturgique" (cf. Luc 4/20) rangeait dans un meuble sacré occulté par un voile ou rideau coulissant. Le long des murs, à hauteur des cintres des colonnes, le sceau en couleurs cerné de dorure, du roi Salomon et de l'étoile de David a six branches (deux triangles équilatéraux encastrés), les murs des bas-côtés sont dans un état délabrement pictural. L'ensemble rectangulaire (quelque 30 m sur 15 en la nef) est orienté nord-sud vers Jérusalem, comme il se doit. Les lampes, les trompettes, les tapis, les bancs, banquettes ou sièges, ont tous été pillés, à moins qu'ils aient pu être retirés à temps, de même que les rouleaux sacrés... En l'absence bien compréhensible de membres de la dite communauté juive, ne se pourrait-il pas que le Ministère chargé des cultes ou celui du Patrimoine et du Tourisme, entreprenne de restaurer ou du moins revaloriser ce joyau architectural religieux, témoin d'une grande aventure socioculturelle et religieuse dans notre ville? Nous savons qu'il y a trente-six moyens de trouver les fonds nécessaires à cette remise en valeur artistique... et trente-six autres pour faire de ce lieu saint et du quartier historique un site historique à visiter..... ....


L'arrêté du 17/1/1924 N.2385 modifié par la loi N.75 du 3/4/1999 (Articles 2,5,15,49 et 85) stipule:
L'auteur d'une oeuvre littéraire ou artistique détient du seul fait de sa création un droit de propriété absolue sur cette oeuvre, sans obligation de procédures formelles. L'auteur de l'oeuvre bénéficiera lui-même de l'exploitation de son oeuvre, il possède le droit exclusif de la publier, et de la reproduire sous quelques formes que ce soit. Qu'il s'agisse ou non d'oeuvres tombées dans le domaine public, seront punis d'un emprisonnement d'un mois à trois ans et d'une amende de cinq millions à cinquante millions de livres libanaises ou à l'une des deux peines seulement, ceux qui:
1-auront apposé ou fait apposé fraudulement un nom usurpé sur une oeuvre littéraire ou artistique;
2-auront, pour tromper l'acheteur, frauduleusement imité la signature ou le signe adopté par un auteur;
3-auront contrefait une oeuvre littéraire ou artistique;
4-auront sciement vendu, recelé, mis en vente ou en circulation l'oeuvre contrefaite ou signée d'un faux nom.
La peine sera aggravée en cas de récidive.