Notre nouvelle séction de Vues Panoramiques: Découvrir le Liban!! Découvrez le Liban avec des images de panorama, excursion de tourisme au Liban, annuaire de guide, cartes, forum, affiches, causerie, Météo

Aanjar

..... ....Le dénommé "grand palais", dans la partie sud-est de la ville, tout comme le "petit palais" situé un peu plus au nord, se composait de quatre édifices distincts, diposés autour d'une cour centrale, depuis lesquels on accédait tant à l'immense salle réception à trois nefs qu'aux appartements du seigneur. Cette grande construction comptait en outre sa propre mosquée, attenante au côté septentrional du palais et disposée autour d'une grande cour centrale où se trouvait le typique bassin pour les ablutions rituelles. La salle des prière était également spacieuse, et la caractéristique chaire dite minbar indiquait la direction de Mecque. Vers le sud, une porte reliait directement la mosquée à la cour du grand palais, tandis qu'au nord l'édifice sacré communiquait avec le souk, construit exactement à l'intersection des deux rues principales. De nos jours, des vestiges importants des façades du grand palais témoignent de la magnificence de cet antique édifice. Les pierres y composent des dessins ornementaux, tandis que les colonnes minces et élancées donnent à l'ensemble une légèreté harmonieuse qui souligne encore plus la richesse et la beauté architectonique de cette splendide demeure, dont beaucoup d'éléments trahissent l'influence de l'art byzantin..... ....


L'arrêté du 17/1/1924 N.2385 modifié par la loi N.75 du 3/4/1999 (Articles 2,5,15,49 et 85) stipule:
L'auteur d'une oeuvre littéraire ou artistique détient du seul fait de sa création un droit de propriété absolue sur cette oeuvre, sans obligation de procédures formelles. L'auteur de l'oeuvre bénéficiera lui-même de l'exploitation de son oeuvre, il possède le droit exclusif de la publier, et de la reproduire sous quelques formes que ce soit. Qu'il s'agisse ou non d'oeuvres tombées dans le domaine public, seront punis d'un emprisonnement d'un mois à trois ans et d'une amende de cinq millions à cinquante millions de livres libanaises ou à l'une des deux peines seulement, ceux qui:
1-auront apposé ou fait apposé fraudulement un nom usurpé sur une oeuvre littéraire ou artistique;
2-auront, pour tromper l'acheteur, frauduleusement imité la signature ou le signe adopté par un auteur;
3-auront contrefait une oeuvre littéraire ou artistique;
4-auront sciement vendu, recelé, mis en vente ou en circulation l'oeuvre contrefaite ou signée d'un faux nom.
La peine sera aggravée en cas de récidive.